Tshopo : Hon. Angèle Mbo au chevet des enfants déplacés du conflit intercommunautaire à Kisangani

HomeSociété

Tshopo : Hon. Angèle Mbo au chevet des enfants déplacés du conflit intercommunautaire à Kisangani

La députée provinciale Angel Mbo a, à travers la fondation qui porte son nom et dont elle est initiatrice, pris en charge le frais d'hospitalisation e

Tshopo : Perquisition de la Résidence du Pr Maindo : les activistes de Kisangani dénoncent une manipulation des masses populaires
Affaire arrestation par torture d’une femme à Kisangani : Gisèle Bombele hausse le ton et plaide pour que les auteurs répondent de leurs actes à la justice
Tshopo : les agent de SENASEM sollicitent la mise en place d’un comité mixte pour expédier les charges administratives courantes

La députée provinciale Angel Mbo a, à travers la fondation qui porte son nom et dont elle est initiatrice, pris en charge le frais d’hospitalisation et restauration de trois enfants victimes du conflit intercommunautaire entre les Mbole-Lengola dans la commune urbano-rurale de Lubunga internés à l’hôpital général de référence de Lubunga. C’était au cours d’une visite qu’elle a effectuée dans cette entité administrative.

Ces trois enfants âgés de moins de 5 ans résidant au camp des déplacés de la paroisse Sainte Marthe de l’Archidiocèse de Kisangani souffre de mal-nutrition.

Se confiant à la presse, l’élue de Kisangani a fait savoir qu’il est du devoir d’une mère de sauver la vie. Pour elle, ces enfants méritent une assistance sur les plans sanitaire et alimentaire. Raison pour laquelle s’est décidée d’apporter son soutien pour leur prise en charge.

Pour rappel, ce conflit intercommunautaire à occasionné des miliers des déplacés internes dans la ville de Kisangani. Les Mbole et les Lengola font l’objet de railleries à cause de ces barbaries qui ne sont d’ailleurs pas de leurs cultures, eux qui sont réputés comme grands agriculteurs, chasseurs et pêcheurs. Leurs territoires respectifs sont les greniers de la ville de Kisangani et non la lance de fer des barbaries d’une époque révolue.

Blaise Mussa/Lumière News

La Rédaction
+243850710634

COMMENTS

WORDPRESS: 0
%d blogueurs aiment cette page :