ESU :  Ce bilan impressionnant réalisé par le comité Bongilo à moins de 3 ans à la tête de l’UNIKIS

HomeEducation

ESU : Ce bilan impressionnant réalisé par le comité Bongilo à moins de 3 ans à la tête de l’UNIKIS

Depuis l'avènement du comité de gestion chapeauté par le Recteur professeur Jean-Faustin Bongilo à la tête de l'Université de Kisangani, il y a moins

Ituri : Tenue à UNILAC/MAHAGI de l’assemblée générale du COBAC
indemnités des retraités de l’Epst/Tshopo 2 à Isangi : la NSCC/Isangi monte au créneau pour dénoncer la retenue d’un mois de salaire des retraités par la caritas/Isangi
Tshopo : Des élèves de l’école des sourds de Kisangani sensibilisés sur les violences basées sur le genre

Depuis l’avènement du comité de gestion chapeauté par le Recteur professeur Jean-Faustin Bongilo à la tête de l’Université de Kisangani, il y a moins de 3 ans ; le bilan reste impressionnant en terme des réalisations.

Dans une exclusivité accordée à nos confrères du média en ligne Kinois Legend-news vendredi 05 Juillet dans son bureau de travail, le Recteur Jean-Faustin Bongilo a présenté les différentes actions déjà réalisées à moins de 3 ans par son comité.

« En arrivant à la tête de l’Unikis, j’ai trouvé moi même professeur ici, je n’ai jamais touché au delà de 5 tranches de prime. Ma première année au milieu de l’année, nous avons payé 8 fois, l’année qui est venue après, on est monté à 9 fois, et l’année en cours nous avons promis de payer 12 fois. Et au moment où je parle, on a déjà payé 6 fois », a déclaré le numéro 1 de l’Unikis.

« Les facultés reçoivent chaque fois leurs frais de fonctionnement. Et les doyens des facultés ont aujourd’hui une prime de 200.000 Fc, alors que quand je suis arrivé cela était à 50.000 fc », a-t-il dit.

L’Unikis reçoit plus de 50 professeurs visiteurs

Pour permettre à ce que l’Unikis garde sa réputation de troisième université du pays, le Recteur Jean-Faustin Bongilo a fait savoir que, son Alma mater reçoit depuis qu’il est là, plus de 50 professeurs visiteurs qui viennent de Lubumbashi, Kinshasa, de l’Europe. Parmi eux, deux professeurs étrangers venus de Europe ont terminé leurs charges honoraires.

En ce qui est de la modernisation des infrastructures de l’Unikis, le Recteur énumère d’abord le travail de modernisation d’une salle pour les soins intensifs, l’acquisition du scanner des cliniques universitaires et autres.

« C’est pour la première fois dans l’espace Grande Orientale, il y a un scanner de haut niveau de 64 barres aux cliniques universitaires et c’est de dernier cris. Il n’y en a pas ici. même a Kinshasa, il y en a, mais de 32 barres. Nous avons mis aux cliniques universitaires une imagerie médicale numérisée moderne. Nous avons des automates pour le laboratoire et pour des soins appropriés aux cliniques universitaires de Kisangani « , a a-t-il précisé.

« Au vu de ce que nous faisons, les bailleurs de fonds venaient de construire une usine de production d’oxygène aux cliniques universitaires qui est déjà opérationnelle », a-t-il dit.

Il a russi à terminer les travaux de construction amorcé par ses précédesseurs à la faculté de psychologie et sciences de l’éducation et aujourd’hui ces bâtiments sont opérationnels.

Bâtiment administratif de l’Université de Kisangani

En outre, le Recteur Bongilo parle de la création d’une école d’Aquaculture érigée au complexe Elungu et où son comité a fait venir un spécialiste en articulture pour apprendre à produire des légumes, de tomates et autres choses.

Parmi d’autres réalisations, il y a la construction d’un bureau pour les professeurs spécialement de la faculté des sciences humaines, de la faculté des lettres, de la faculté des sciences économiques et de gestion, et de la faculté de droit, dont 11 disponibles et 9 autres sont en cours de finissage.

Deux grandes bâtiments de standing moderne qui contiennent chacun deux auditoires de 700 places ont été construits. Une clôture de type moderne pour la sécurisation du bâtiment administratif est en cours de construction.
En face, il y a un bâtiment qui est en train d’être construit pour abriter la boulangerie pour la fabrication du pain Unikis.

Lutte contre la fraude et la falsification des bordereaux de paiement par les étudiants

Pour palier à la fraude, falsification des bordereaux et à l’appauvrissement de l’Unikis, le Recteur Jean-Faustin Bongilo explique que, son comité a décidé que les étudiants paient au batam avant que l’argent soit par la suite versé à la banque.

« L’Unikis comme toutes les autres universités et instituts supérieurs du pays, sont victimes de falsification de bordereaux de paiement. Ce sont les étudiants qui sont partiellement fautifs et partiellement aussi les banques participent à cela.
Pour endiguer cela, nous avons décidé d’avoir des guichets au bâtiment administratif pour cette nouvelle année. Et dans ces guichets, il y a un agent de l’université et un agent de la banque. Vous donnez de l’argent, on met votre nom sur la liste et on vous donne un bordereaux provisoire, à 14 heures on amène l’argent à la banque et la banque émet les bordereaux et les étudiants viennent les retirer », a-t-il expliqué motivant que « ce sont des innovations que nous apportons pour lutter évidemment contre la fraude et l’appauvrissement de l’Unikis ».

La Rédaction
+243850710634

COMMENTS

WORDPRESS: 0
%d blogueurs aiment cette page :